Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Les Etoiles de Molenbeek

Les Etoiles de Molenbeek

Les 15 lauréats de la cérémonie du 6 mars 2020
Une cérémonie pour ceux et celles qui ont fait rayonner la commune en 2019

La commune de Molenbeek-Saint-Jean a honoré quinze de ses habitants et représentants le 6 mars, dans la grande hall de la Maison communale, à l’occasion de la soirée de gala des Étoiles de Molenbeek.
Cette grande soirée a permis de mettre à l’honneur les talents culturels, sportifs et des associations remarquables, par leurs actions et leurs projets, de la commune de Molenbeek. La cérémonie a été parrainée par le cinéaste Nabil Ben Yadir, notamment réalisateur des “Barons”.
Les nominés pour cette cérémonie ont été choisis par le collège des bourgmestre et échevins, qui ont brassé un large spectre des personnalités molenbeekoises qui méritent une reconnaissance pour leur action durant l’année 2019.
 

Voici un portrait de chacun d’entre eux
 

Jacques De Winne Daddy K Fam’Solidaires asbl
Jenny Bonsenge Peter Downsbrough Judith Vanistendael
Amal Amjahid Le Foyer vzw Jean-Louis Mahieux
Mohamed El Marcouchi Belgium Kitchen Siré Kaba
L’Atelier ciné-photo Emilie Sinia

Mourad Dhoir

 

 

Jacques De Winne

Jacques De Winne est secrétaire communal depuis 21 ans, il arrive doucement au terme de sa carrière.
Cette fonction-clé d’une administration est le grade le plus élevé en tant que fonctionnaire communal, nommé par le conseil.
Tous les six ans, les électeurs renouvellent les conseils communaux en changeant la composition des collèges. C’est démocratique. Les politiques passent, les fonctionnaires restent…
Depuis 20 ans, Jacques De Winne prépare avec soin les dossiers du collège et du conseil communal, il participer à ces réunions pour veiller à la légalité des décisions prises et il en rédige fidèlement les comptes rendus.
Les documents importants (règlements, ordonnances, actes, correspondances, etc.) sont signés par le bourgmestre et contresignés de sa main.
Mais surtout, il dirige et coordonne l’ensemble des services communaux.
En tant que chef du personnel, c’est lui qui fait appliquer les décisions du niveau politique par l’administration communale.
En désignant Jacques De Winne comme Étoile de Molenbeek, c’est le service public de manière plus large qui est mis en valeur pour mettre en lumière et valoriser tous les services rendus.

 

Daddy K

Avec plus de 30 ans de carrière Daddy K,  alias Alain De Proost , est un artiste molenbeekois aux multiples facettes: Dj, rappeur, breakdancer, producteur, animateur radio / télé, influenceur, et surtout pionnier du mouvement Hip Hop en Belgique.
Fin des années 80’ Daddy K crée le gimmik « Mais vous êtes fous, oh oui!» en utilisant ses disques d’enfant (Goldorak, Capitaine Flam)qu’il réutilisera par après dans les années 90 avec son groupe BENNY-B qui fera pendant de long mois, le top des ventes.
Reconnu à l’international, Daddy K a joué avec des pointures tels que Rihanna, Beyoncé, Sean Paul, 50 Cent, Robbie Williams, Jason Derulo, Drake, Bruno Mars, mais aussi Big Flo & Oli ou Black M, sans oublier Black Eyed Peas.
Daddy K compte plusieurs disques de platines, d’or et de diamant. On peut dire qu’il est une véritable légende urbaine Made in Molenbeek et fier de l’être.

 

Fam’Solidaires asbl

Une toute nouvelle asbl a démarré son activité en janvier 2019, elle émanait de Femma, une structure néerlandophone d’environ 800 partenaires en Belgique. L’organisation fait partie du Mouvement des travailleurs chrétiens Movement.net. Son homologue francophone est Vie Féminine.
L’association Fam’Solidaire a été mise en place par deux amies motivées et disponibles pour développer des projets avec les mères isolées et les aider à s’épanouir, à retrouver confiance en soi, à sortir de l’isolement et de la précarité.
Alors Arkiah et Malika proposent à des prix symboliques des cours de cuisine, d’alphabétisation, de français, des paniers solidaires et des visites culturelles en Belgique, avec ou sans les enfants.
Ces activités pratiques et ateliers apportent chaleur, réconfort et espoir à toutes ces mamans grâce aux rencontres et à la solidarité féminine.


Jenny Bonsenge

La jeune chorégraphe et son élève Anae, ont été révélées au niveau international en passant sur le plateau du talk-show américain d’Ellen DeGeneres.
Depuis, un succès médiatique éclaire cette danseuse d’origine molenbeekoise et son élève. « Et cela continue. On pense que cela va retomber à un moment. Et puis, on est à nouveau sollicitées », apprécie Jeny. Tout a commencé par une vidéo réalisée lors de l’ouverture de son école de danse.
« J’ai commencé à danser à Molenbeek car j’aimais bien regarder MTV. Très vite, je me suis rendu compte que mon style était le style afro. J’ai fait mes études et j’ai commencé à enseigner les langues dans une école d’Auderghem avant de vouloir me lancer sérieusement dans la danse. J’ai donné des cours dans les écoles aux quatre coins de la Belgique avant d’ouvrir la mienne à Saint-Josse. Le jour de l’ouverture, on a réalisé une vidéo qui a fait le tour du monde en 24h », explique Jeny. Aujourd’hui, les propositions et les récompenses croulent.
« Je suis très contente de recevoir ce trophée. C’est une fierté pour moi et j’espère inspirer d’autres personnes à penser qu’il est possible d’y arriver ».


Peter Downsbrough

Peter Downsbrough, né en 1940 aux Etats-Unis, est un artiste contemporain qui vit et travaille à Molenbeek.
Actif dès la fin des années 1960, son travail s’inscrit dans la continuité du minimalisme.
Cet artiste américain propose des repères architecturaux qu’il place au sein de notre espace de vie. Minimaliste car il se limite dans dans ses interventions, à nous proposer quelques recherches d’une rigoureuse constance qui marquent de ses empreintes un espace qui nous est devenu banal et habituel.
Ses interventions sont toujours marquées d’une grande discrétion, il n’utilise que la couleur noire. Il nous propose également des mots, souvent courts. Il s’agit fréquemment de prépositions (and, as, or, to, if, but, from, with, here, there) qui invitent à rechercher une nouvelle façon de regarder le paysage environnant.
Les Molenbeekois peuvent apprécier une œuvre de Peter Downsbrough qu’il a gracieusement installé de façon permanente dans la cours de la Maison des Cultures et de la Cohésion sociale, à l’occasion de l’exposition 1+1+1=1080, lorsque Molenbeek fut sacrée Métropole culturelle en 2014.
En 2019, une magnifique exposition retrospective était visible du mois de juin au mois d’août au Botanique.

Judith Vanistendael

Parmi les étoiles de Molenbeek, il y a Judith Vanistendael. Elle est auteure de bande dessinée dont le dernier album s’intitule « Les deux vies de Pénélope ».
« Je fais principalement des romans graphiques. C’est un peu différent de la BD classique. C’est sur des thématiques plus compliquées, plus sociales. C’est pour ça que j’ai été surprise d’être reprise dans les étoiles de Molenbeek », commente cette néerlandophone de 45 ans dont les romans graphiques sont publiés tant en néerlandais qu’en français.
Même si elle a grandi du côté de Merode, Judith habite depuis 17 ans à Molenbeek. « Mes grands-parents sont de Molenbeek. J’ai donc toujours été proche de cette commune », précise-t-elle.
Judith Vanistendael a déjà publié quatre romans graphiques aux éditions Le Lombard.


Amal Amjahid

Amal Amjahid est une ju-jitsuka molenbeekoise. Double médaillée d’or aux Jeux mondiaux de 2017, elle est 8 fois championne d’Europe et 8 fois championne du monde dans les catégories des −55 kg, −62 kg et −70 kg.
Elle débute le ju-jitsu à l’âge de sept ans. 2019, Amal Amjahid remporte un huitième titre de championne d’Europe lors des Championnats d’Europe de ju-jitsu à Bucarest. La même année, elle remporte un huitième titre mondial lors des Championnats du monde à Abou Dhabi.
Mais Amal Amjahid ne s’arrête pas là, elle est un véritable modèle d’inspiration pour les jeunes. Cheville ouvrière du CENS Academy, son asbl sportive située à Molenbeek et qui oeuvre pour l’éducation et l’inclusion des jeunes via le sport, Amal transmet les valeurs essentielles qui permettent d’améliorer la société actuelle.


Le Foyer vzw

Le Foyer est une asbl qui a vu le jour en 1969. Elle est située à Molenbeek mais est active au niveau communal, régional et international pour relever le défi de l’intégration des populations issues de l’immigration.
Le Foyer a donné vie à d’innombrables projets dont certains sont devenus des projets autonomes.
Le but du Foyer est de solidifier son rôle dans la société civile pour contribuer à un vivre-ensemble où toutes les composantes sociologiques, les tranches d’âge et les origines participent pleinement.
La fête des 50 ans du Foyer a été la fête de 50 ans de projets dans le sillage des immigrations. Cela a été une fête de couleurs, de langues, de musique, de danse, de surprises, avec un riche programme d’activités...
Le musée MigratieMuseumMigration a ouvert ses portes le 11 octobre 2019


Jean-Louis Mahieux

Jean-Louis Mahieux vit depuis 45 ans dans le quartier maritime. Il est l’époux de notre regrettée Marie-Rose, dont le nom a baptisé la brocante locale qui existe depuis 25 ans dans le quartier maritime.
“Aujourd’hui je pertpetue l’action commencée par ma femme, il y a longtemps.
Comité de quartier, brocantes, fêtes de voisins, Saint-Nicolas pour les plus jeunes... tous les moyens sont mis en place pour réunir les bonnes volontés et les faire sortir de chez elles. L’important c’est de se retrouver entre voisins et de ramener la vie dans cet ilôt si particulier, niché à deux encablures du canal.” explique Jean-Louis.


Mohamed El Marcouchi

Mohamed est né en 1988 à Molenbeek, et il a débuté la boxe en 2004.
Après des débuts en tant qu’amateur dans la catégorie des « super léger » (60 à 64 kg), il  devient à 17 ans champion du sud des Pays-Bas. Peu après, le boxeur molenbeekois devient deux fois champion de Belgique, médaillé d’or au tournoi du Danemark, ainsi qu’à celui de Londres, et également huitième au championnat d’Europe.
En 2011, à Miami, il s’entraîne avec de grands champions dans la salle de Mohammed Ali (Cassius Clay). La même année, Mohamed finit quatrième au Championnat d’Europe.
Il est ensuite nominé en 2014 au Diwan Awards dans la catégorie des meilleurs athlètes, entouré par son entraineur, l’ancien champion Bea Diallo, et son manager André Verbeur.
En 2012, l’athlète devient professionnel. Et le 08 avril 2017, il est sacré Champion d’Afrique dans la catégorie des Super Légers et Champion du Bénélux en 2019. Actuellement le champion a à son actif 23 combats dont 21 victoires et 2 défaites.


Belgium Kitchen

Tout a commencé par le pari osé de quatre jeunes Molenbeekois.
Après le démantèlement du camp de Calais, les quatre amis engagés reviennent sur Bruxelles.
Parmi eux, Yassine Haj Idrissi poursuit ses intentions et fonde l’association Belgium Kitchen, qui devient officiellement une asbl en 2019.
En 2015, la Belgique fait face à une vague migratoire importante. Sensibilisés par la cause des migrants, nos molenbeekois prennent la décision de les soutenir en fournissant leur aide au parc Maximilien.
Les jeunes vivent alors auprès des migrants jour et nuit. Avec l’aide d’autres citoyens, ils construisent une cuisine qu’ils nomment «Belgium Kitchen». On y servira plus de 1000 repas par jour aux plus démunis.
Aujourd’hui, Belgium Kitchen aide les personnes dans le besoin avec des solutions concrètes comme l’utilisation d’un potager, des distributions de vêtements, de colis alimentaires ou l’aide pour trouver un hébergement.


Siré Kaba

Depuis 2015, Siré Kaba a lancé sa propre marque de vêtements sous le nom Erratum. Tiré du latin, ce mot signifie « la correction des erreurs passées », car la marque entend proposer une nouvelle lecture de notre relation à l’Afrique et par ce biais, lutter contre les clichés.  
Molenbeekoise par de multiples facettes et vraie zinneke bruxelloise d’origine guinéenne, la créatrice propose une mode qui fait la synthèse entre ses origines et sa vie d’afropéenne.
Les pièces sont entièrement dessinées et réalisées en Belgique, dans un atelier de confection qui travaille avec des personnes en réinsertion socioprofessionnelle.  
« J’ai toujours adoré la mode et le design. Comme je n’ai pas de formation de styliste, c’était un peu chaud de se lancer. » explique t’elle.
Aujourd’hui, cette maman 100.000 volts de deux adorables petites filles est aussi l’organisatrice du «Fashion pop-up» dans le cadre de l’Afropolitan Festival au Bozar.
« Cela me fait super plaisir d’être reconnue par ma commune. De plus, être une étoile, cela rejoint bien ma philosophie », ajoute Siré Kaba qui se dit « fière d’être Molenbeekoise. »


L’Atelier ciné-photo

En 2020, l’atelier
ciné-photo de la Maison des Cultures et de la Cohésion sociale fête ses 10 ans.
Chaque semaine, des jeunes molenbeekois de 16 à 20 ans participent à une aventure collective passionnante. Des photographes, des réalisatrices et des professionnels du reportage international animent des ateliers pour inciter les jeunes à aborder une autre façon de (se) raconter en images.
C’est ainsi que Khadija a découvert comment construire un récit au moyen du scénario, de la lumière, du cadrage,... pour participer à la réalisation de plusieurs films, de clips likés et diffusés sur différentes antennes (RTBF, TV5 Monde).
Autant de façons d’agir sur le monde qui nous entoure, de créer un sens nouveau au-delà des frontières.
Eslem, Yassine, Mariya, Asmae, et tous les participants depuis 10 ans, vous invitent fièrement au vernissage de la grande expo rétrospective qui aura lieu en mai 2020.


Emilie Sinia

A 34 ans, Emilie Sinia a été attaquante dans l’équipe nationale de hockey sur gazon de 2003 à 2019. En 13 ans de carrière, sélectionnée à 250 reprise avec l’équipe nationale, elle a notamment participé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012,  à 5 coupes d’Europe et à une coupe du monde.
Emilie a remporté 2 fois le titre de championne de Belgique des Clubs.
L’athlète a étudié l’éducation physique à l’ULB  et a toujours tenu à combiner sa carrière de sportive de haut niveau avec une activité professionnellecomme professeur. Maman depuis 2017, la championne a repris  sa carrière  internationale de hockey 3 mois après la naissance de son fils, car pour elle il était important de revenir au plus haut niveau, en ne sacrifiant rien.
Cette année, Emilie n’a pas été qualifiée pour les JO de Tokyo, le coach actuel ayant décidé de se séparer de ses joueuses les plus âgées.
En tant que professeur dans une école à encadrement différencié et molenbeekoise, Emilie est très sensible à l’importance de l’accessibilité au sport pour tous, raison pour laquelle être amabassadrice des Urban youth games à Molenbeek en 2019 était une évidence.


Mourad Dhoir

Aziz Abdelhay, 47ans, alias Mourad Dhoir, son nom de scène, est né, a grandi et a étudié à Molenbeek.
Mourad a d’abord intégré la police de Bruxelles et, en 2006, les unités spéciales de la Police fédérale. Il a toujours aimé la littérature, la lecture et la langue française, à ses yeux une des plus belles au monde.
Puis le policier fait la rencontré du réalisateur belge Olivier Van Hoofdstad qui décèle en lui un véritable don pour l’écriture de scénario.
Son métier devient alors une source intarissable d’histoires à raconter.
En 2015, Mourad écrit son premier court-métrage : AK. Une histoire de deux jeunes filles qui partent en stop à Hollywood pour se lancer dans le cinéma.
«A ma grande satisfaction, ce film fera le tour du monde et sera même diffusé au festival de Cannes en 2016!» s’exclame Mourad.
Le vrai succès arrive avec la comédie  « LUCKY » joué par des célébrités comme Florence Foresti et Kody.
Le pitch? Willy et Tony, endettés de naissance, ont une idée de génie : voler un chien de la brigade des stups...

Actions sur le document